Musée de la Fraise et du Patrimoine - Plougastel-Daoulas | Habitat traditionnel
16780
page-template-default,page,page-id-16780,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-theme-ver-5.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

L’habitat traditionnel

Dans toutes les maisons de Plougastel, l’intérieur était semblable. C’est une salle rectangulaire unique qui occupe tout le rez-de-chaussée. L’entrée est de plein pied. Près de la porte se trouve l’escalier pour monter à l’étage et dans l’autre bout de la pièce, l’âtre. À droite, perpendiculaire à la porte, on rencontre un buffet vaisselier, dont la partie haute est ornée d’un “luxe d’assiettes” à but décoratif, dont on ne se servait jamais.
Faisant face à la porte, la rangée de lits clos, simples et peu sculptés, mais toujours cirés. Au dessus sont exposés les photographies de mariage, les images pieuses, les canevas, etc. À l’intérieur sont placés les sommiers de paille et les couettes de balle d’avoine.
Le berceau du nouveau né est accroché au plafond du lit-clos. Dans la journée il était décroché et posé à côté de l’âtre. Pour accéder aux lits clos, servant de marche pieds on utilise des coffres de bois.
A droite de la cheminée, on peut voir un autre vaisselier, décoré lui aussi d’assiettes et de bols. Au premier plan se trouvent les bancs et la table pétrin.
Cette disposition des maisons est restée intacte jusqu’en 1945.
C’est un intérieur début XXe qui est reconstitué dans le Musée. Des mannequins donnent vie à cette maison, en mettant en scène des activités quotidiennes de l’époque.