Musée de la Fraise et du Patrimoine - Plougastel-Daoulas | Le lin, or bleu
16778
page-template-default,page,page-id-16778,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-theme-ver-5.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

Le lin, or bleu

Le lin a contribué à la prospérité de Plougastel durant quatre siècles. Le tissage a été pendant toutes ces années la richesse de Plougastel comme le démontrent les belles armoires dites « presse à lin », qui étaient précieusement conservées dans les familles aisées.
Mais la richesse n’est pas l’apanage de tous, car il faut disposer d’importantes superficies de terre. A Plougastel, l’industrie du tissage redémarre au milieu du 18e siècle, après la construction du bagne de Brest. Les tisserands de Plougastel reçoivent alors des commandes de toiles pour l’habillement des bagnards et des militaires qui les encadrent plusieurs presses à lin sont présentées ainsi que les nombreux outils nécessaires à sa transformation en fil. Des panneaux d’exposition illustrés de nombreuses photographies et des outils présentent l’histoire du déclin du lin et du développement de la culture de la Fraise, car c’est également à cette époque que commence la belle aventure de la fraise sur la presqu’ile, qui va bouleverser l’agriculture et apporter une plus juste prospérité. La culture des fraises, aussi épuisante pour les sols que le lin ne nécessite pas une surface importante et une friche peut rapidement être transformée en fraiseraie.