Musée de la Fraise et du Patrimoine - Plougastel-Daoulas | Patrimoine maritime
16776
page-template-default,page,page-id-16776,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-theme-ver-5.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

Le Patrimoine Maritime

L’activité maritime de la presqu’île est évidente. La pêche se passe dans la rade de Brest, ce qui lui donne un caractère différent. Elle est saisonnière, coquille en hiver et, pour certains, poissons en été. Le reste de la famille va aux champs. Les marins pêcheurs participent également aux travaux des champs. Ils se différencient des autres parce qu’ils ont généralement des exploitations plus petites.
On découvrit, à la fin XIXe, les propriétés du maërl et du goémon rouge de fond, pour l’amendement des terres. Quelques bateaux pratiquaient ce dragage d’octobre à avril.
Depuis toujours le transport des marchandises vers Brest se faisait par la mer. L’odyssée maritime de la fraise va se poursuivre jusqu’aux années 60-70. Aux cours des trois siècles de son histoire, la proximité de la mer a été un atout majeur pour le commerce de la fraise. D’abord cultivée par des marins-paysans et transportée par leurs bateaux de marché, la fraise connaitra plusieurs modes de navigation depuis la chaloupe, le bac à rames jusqu’aux caboteurs anglais, …
La devise de Plougastel est War zouar ha war vor (sur terre et sur mer). Ce sont tous ces aspects maritimes que nous présentons dans l’exposition à travers des maquettes, des bacs tactiles, des dioramas et des panneaux illustrés.